Titre1

Les communards

  • Présentation

  • Dossier

  • Comptes-rendus

  • Photos

  • Vidéos

  • Presse

  • Texte

  • Communication

  • Diffusion

  • Journal

  • F. Tech.

  • Répétitions

  • Avis

  • Artistes

  • Bureau

  • Administratif

  • Contacts

  • Actualités

  • Spectacles

 
Contacts
Élodie Cotin

Des débats pourquoi et pour quoi faire ?

Au cours de son expérience dans différents territoires, la compagnie du Diable à 4 Pattes a constaté que les habitants ont beaucoup d’idées et d’envies culturelles, mais ne les concrétisent pas ou rarement, faute de savoir comment faire.

Les Débats Communards : imaginer des projets culturels, réfléchir aux obstacles rencontrés si on les réalisait.

La finalité : rédaction d’un cahier de doléances qui fait état des problématiques soulevées. Seront présents les habitants et nos partenaires.

Compte-rendu de notre soirée du 18 mars à Louvois…

Après des retrouvailles joyeuses, nous nous sommes installés par table.

Philippe Billoud qui coordonne les débats a pris la parole pour raconter son expérience personnelle, (Le jour de la nuit, Louvois).

Voici ce qui fonde ces débats :

  • l’envie rencontrée chez de nombreux habitants de communes rurales de participer à des événements, d’en créer ;
  • le fait que ces envies pour la plupart n’aboutissent pas et ne voient pas le jour, car il est difficile d’imaginer affronter seul la structuration de ces projets.

Il a précisé que la culture dont nous parlons est celle qui se fait dans les communes, et qui a vocation de créer du lien (intercommunal, inter générationnel, d’élus ou associations à habitants, et de voisinage). Nous ne parlons pas ici de l’offre culturelle existante.

Les débats communards :

  • imaginer les projets culturels ;
  • imaginer les étapes et les problèmes rencontrés si on les réalisait ;
  • imaginer les outils qu’il faudrait mettre en place pour aplanir ces difficultés ;
  • créer un « cahier de doléances » porté par les habitants, pour rencontrer les institutions et les partenaires et chercher ensemble des réponses.

Puis Élodie Cotin (Diable à 4 pattes) a pris la parole pour expliquer :

  • que la compagnie dans son parcours avaient été témoin de nombreuses envies et enthousiasmes, et que dans son parcours artistique, elle voulait soutenir l’autonomisation des habitants, maires et associations en terme de projet culturel. C’est la raison pour laquelle la Cie a imaginé ce projet et le porte ;
  • que les débats communards n’avaient pas pour but de réaliser ces projets, mais d’aboutir à la mise en place d’outils qui eux faciliteraient les démarches des habitants pour les réaliser et qu’il n’est pas question pour la Cie de faire naître des projets qu’elle pourrait réaliser, l’enjeu n’est pas là.

Elle a présenté également les partenaires qui sont ceux qui l’accompagnent dans le parcours professionnel de la Cie, à savoir le Parc Naturel Régional, la MJC intercommunale d’Ay, les FRMJC, qui sont là non pour apporter des réponses, mais pour parler et évoquer leurs propres attentes et réflexions autour de la culture. Le projet des débats communards est soutenu par le Conseil Départemental de la Marne.

Ensuite, nous nous sommes installés par table, pour réfléchir à nos envies. Elles furent nombreuses et variées, voir le détail en pièce jointe.

Puis grâce à l’aide d’Edith qui a collé les post-it avec beaucoup de grâce, nous avons organisé les groupes de travail, en rapprochant les projets qui avaient un fond commun.

L’heure de l’apéro ayant sonné depuis longtemps, nous avons terminé ce premier rendez-vous là-dessus, et échangé autour d’un verre et des plats que chacun avaient apportés.

 
Mentions légales
©2012-2017 — DA4P — Sébastien Weber
Administration | OX-Da4p