Titre1

Le petit bossu

  • Présentation

  • Dossier

  • Comptes-rendus

  • Photos

  • Vidéos

  • Presse

  • Texte

  • Communication

  • Diffusion

  • Journal

  • F. Tech.

  • Répétitions

  • Avis

  • Artistes

  • Bureau

  • Administratif

  • Contacts

  • Actualités

  • Spectacles

 
Création

Texte : Raphaël Dubois
et Sabine Wallon
Avec : Raphaël Dubois
et Sabine Wallon
Durée : 50 mn
À partir de 6 ans

Emménagement

Myrtille est la nouvelle voisine de Monsieur Ponsard . Elle est pétillante et pleine d’énergie ; il est sérieux et bougon. Il a besoin de calme pour écrire ; elle chante en emménageant. Tout les sépare et pourtant, ils vont avoir besoin l’un de l’autre… À l’aide du conte Le petit bossu, ils vont apprendre à se découvrir…

Un conte

Il y a bien longtemps, dans une contrée lointaine, un roi avait trois fils. L’un d’eux était bossu et mal aimé de son père. Un jour le roi tomba malade et décida d’envoyer ses deux fils préférés à la recherche de « l’eau qui guérit ». Ne les voyant pas revenir, il se résigna à envoyer son troisième fils, « Le petit Bossu ». Au fil des rencontres et des épreuves, grâce à son honnêteté, son courage et sa malice, il vaincra un dragon, échappera à un ogre, déjouera les plans de ses sournois de frères, découvrira « l’eau qui guérit » et, bien entendu, trouvera l’amour auprès d’une princesse captive. Enfin, de retour dans le royaume, il gagnera l’affection de son père et le respect de tous.

Cartons

Les cartons de déménagement de Myrtille se transforment en remparts de château, en grotte mystérieuse ou en personnages fantastiques tels qu’un ogre malicieux ; des chansons viennent ponctuer l’histoire aux multiples rebondissements de ce petit Bossu d’abord rejeté pour sa différence, mais qui, grâce à son intelligence, son honnêteté et sa bravoure, deviendra héros.


Photographie(s) : Matteo Di Tullio

Mort d’un dragon

Le petit Bossu, caché derrière un rocher. – Zut ! Encore raté ! Il ne me reste plus qu’une seule flèche !

Le dragon. – Si tu crois que la magie de tes flèches peut me vaincre, tu te trompes ! Ha ha ha ! Tu n’es qu’un bien piètre archer, tordu et maigrelet ! Comment oses-tu croire qu’un être aussi laid que toi puisse vaincre le plus puissant des dragons ?

Le petit Bossu. – Il est vrai que je n’ai jamais croisé de dragon plus puissant, plus féroce et plus agile, mais…

Le dragon. – Mais ?

Le petit Bossu. – Non, rien…

Le dragon. – Mais si , dis-moi !

Le petit Bossu. – Eh bien… Vos ailes !

Le dragon. – Comment, mes ailes ? Elles sont très bien, mes ailes !

Le petit Bossu. – Certes, mais dans mon royaume, les dragons ont des ailes bien plus grandes. Ils ne sont pas aussi féroces et aussi puissant que vous, mais leurs ailes sont bien plus majestueuses que les vôtres.

Le dragon. – Comment ça, elles ne sont pas majestueuses ? Regarde donc !

Le dragon se redresse et déploie ses ailes.

Le petit Bossu. – C’est mieux en effet, mais ce n’est encore pas assez.

Le dragon étend ses ailes de plus bel.

Le dragon. – Et maintenant, qu’en dis-tu ?

Le petit Bossu. – Superbe ! Mais je suis certain que vous pouvez faire mieux encore…

Le dragon. – Et maintenant ? Qu’en dis-tu ? Les dragons de ton royaume n’ont qu’à bien se tenir !

Le Petit Bossu sort de derrière son rocher et décoche une flèche qui atteint le dragon en plein cœur.

 
Mentions légales
©2012-2018 — DA4P — Sébastien Weber
Administration | OC-Da4p | Webmail