Titre1

Marche des réconciliations

  • Présentation

  • Dossier

  • Comptes-rendus

  • Photos

  • Vidéos

  • Presse

  • Texte

  • Communication

  • Diffusion

  • Journal

  • F. Tech.

  • Répétitions

  • Avis

  • Artistes

  • Bureau

  • Administratif

  • Contacts

  • Actualités

  • Spectacles

 
Création
Joué le 10.VII.2016
à Cumières, Cormoyeux,
Romery et Hautvillers.

Textes de Sébastien Weber
et Bernard Weber.
Mise en scène de Élodie Cotin
et Christian Termis.
Avec Élodie Cotin, Bernard Assier,
Rémi Costa, Raphaël Dubois,
Philippe Gaillard, Christelle Garand,
Stéphanie Jardelle, Lou Mary
et Christian Termis.
Collecte de mémoire pour Éloge des loges : Aurélie Melin.
Contacts
Élodie Cotin

Premier anniversaire

À l’occasion du premier anniversaire du classement des coteaux de Champagne au patrimoine mondial de l'UNESCO, la compagnie a été sollicitée pour interpréter plusieurs scènes tout au long du parcours de randonnée imaginé pour la circonstance autour du massif d’Hautvillers.

Des extraits de La cantate de la cave de Bernard Weber, de Noces de craie et d’Éloge des loges de Sébastien Weber, ainsi qu’une version spéciale du Cabaret 14 de Lou Mary et Rémi Costa, rebaptisé Cabaret Champagne, ont été donnés à Cormoyeux, Romery, Cumières et Hautvillers.

La Champagne Viticole — Août 2016 Hors série

Théâtre de mémoire

La prestigieuse appellation champagne ne s’est pas construite sans combat ni douleur, n’a pas grandi sans action ni unité. Un passé, une histoire riches d’anecdotes, de souvenirs et de particularités qu’il est souhaitable de ne pas oublier. Pour interpeller le grand public, pour lui permettre d’apprendre de façon ludique, la Mission coteaux, maisons et caves de Champagne – Patrimoine mondial était bien inspirée de faire appel à la compagnie « Le Diable à 4 pattes ».

Les comédiens professionnels de cette troupe théâtrale créée en 2006 et implanté à Venteuil jouent juste et avec humour. Leur prestation, différente sur chacun des circuits de randonnée, contaient la vérité historique avec drôlerie. Plusieurs thèmes, écrits par Sébastien ou Bernard Weber, étaient déclinés en interventions de 10 à 20 minutes : La Cantate de la cave à Romery, La Révolte des vignerons à Cormoyeux et Eloge des loges à Cumières.

Collecte de mémoires

« On travaille avec Sébastien weber, qui se charge des collectes de mémoire, puis nous créons des spectacles participatifs », résume Elodie Cotin, comédienne.

A Cumières, près de la loge familiale du vigneron José (champagne Sanchez-Le Guédard) le public savourait les échanges des comédiens Elodie Cotin et Christian Termis (deux des quatorze professionnels de la compagnie théâtrale). Et l’on apprenait que cette loge come les autres en Champagne, servait à s’abriter, casser la croûte, ranger des outils… et que celle de José n’est pas abandonnée et qu’il s’apprête à rénover.

Les spectateurs sont surpris, peu habitués mais ravis de ces rencontres originales. Elles font revivre, devant de petits groupes et comme à la maison ou icic dans les vignes, l’histoire et la mémoire du champagne.

L'Union — 11 juillet 2016

2 000 marcheurs fêtent un an
de Champagne à l'Unesco

La Marche des réconciliations, organisée pour célébrer le premier anniversaire de l’inscription à l’Unesco, a connu un franc succès dimanche.

« On est ravi, on ne s’attendait pas du tout à ce qu’autant de monde se déplace », lance Amandine Crépin, directrice de la mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne. « On était parti sur une jauge maximale de 2000 participants et on l’a dépassée ! ». Il y avait foule en effet pour fêter le premier anniversaire de l’inscription de la Champagne à l’Unesco. Dimanche, dès  9 h30, près de 1 500 personnes ont pris le départ de la Marche des réconciliations. Pas fâchées du tout par les kilomètres à parcourir, elles des sont élancées sur les trois circuits proposés à travers Hautvillers, Cumières, Damery, Fleury-la-Rivière, Cormoyeux et Romery.

Après ce grand départ groupé, plus de 500 autres randonneurs se sont également inscrits jusqu’à 14 heures malgré la chaleur étouffante. Isabelle Escarbet, 57 ans, venue des Ardennes, faisait partie de ceux-là : « L’idée qu’une marche puisse réconcilier les gens m’a fait sourire au départ, mais c’est le cas finalement. Il n’y a qu’à regarder autour de nous, les gens discutent, profitent du soleil sans se prendre la tête ». Et c’était bien là le but recherché par Pierre-Emmanuel Taittinger. « La réconciliation, c’est une démarche joyeuse, porteuse de valeurs. C’est beau et, comme la vie est courte, il faut y penser », affirme le président de la mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne avant d’entamer le parcours de 11 km. Du côté des viticulteurs, la satisfaction était également de mise. A Cormoyeux, en particulier, où les animations ont attiré de nombreux marcheurs : « C’est une chance car notre village est assez reculé. Aujourd’hui, les marcheurs passent, il est mis en lumière », remarque Mathieu Faniel, président des vignerons locaux.

Forte du succès rencontré, cette première manifestation fédératrice autour de l’Unesco a, en tout cas, « inspiré » Pierre Emmanuel Taittinger : « Cette aventure ne fait que commencer, mais sera un jour un très grand événement international, j’en suis certain ».

Margaux Declemy

Voir aussi : Éloge des loges

 
Mentions légales
©2012-2018 — DA4P — Sébastien Weber
Administration | OX-Da4p